Ingénierie culturelle

L’OPCI aide à concevoir et gérer la concrétisation de grands programmes culturels basés sur le patrimoine culturel immatériel.

Leur vocation est de contribuer à transmettre les patrimoines populaires, en s’appuyant sur des personnes-ressources transmettant leur savoirs oraux ou leur savoir-faire.
Les domaines valorisés peuvent être très divers, des traditions culinaires locales à la mémoire de la population maritime, de celle des derniers « toucheurs de boeufs » à celle des ouvriers d’une fabrique d’allumettes aujourd’hui disparue ; dans ces quatre exemples, les enquêtes ont constitué le socle d’un vaste projet permettant tantôt l’échange de savoir-faire entre des détenteurs de recettes locales et des cuisiniers de restaurant, tantôt la création de spectacles s’appuyant sur les témoignages recueillis, tantôt la création d’une association pour sauver l’art des derniers paysans-chanteurs ayant mené les boeufs…

L’Office apporte ses compétences en ingénierie culturelle, aux territoires et aux organisations pour la conception et la mise en oeuvre de programmes de patrimonialisation. En voici quelques exemples :

Concrètement, l’activité d’ingénierie et accompagnement de projets culturels amène l’Office à :

  • Accompagner les territoires dans la prise en compte du patrimoine culturel immatériel dans leur politique de développement culturel et touristique, par l’écoute de la demande de la population, l’identification d’éléments du patrimoine immatériel, l’écriture de programmes incluant : enquêtes ethnographiques, traitement archivistique, valorisation, étude de positionnement et d’axes identitaires.
  • Ecrire et mettre en oeuvre avec des organisations nationales des programmes dédiés à l’inventaire et à la valorisation du patrimoine culturel immatériel de leurs membres : Fédération des festivals, carnavals et fêtes de France, Fédération internationale des trompes de France, réseau des Petites cités de caractère de France©, Fondation d’entreprise Bénéteau (valorisation du patrimoine archivistique et de la culture nautique)…
  • Apporter conseil et accompagnement méthodologique aux associations membres de l’OPCI en région Pays de la Loire dans la prise en compte du PCI ou l’étude et la valorisation du patrimoine mémoriel.
  • Accompagner les organisateurs de festivités maritimes dans la valorisation du patrimoine culturel immatériel ou la création d’événements maritimes eux-mêmes.
  • Mettre en oeuvre et réaliser des actions de valorisation du patrimoine culturel immatériel :
    – expositions à destination du grand public
    – édition d’ouvrages, recueils et supports audio et vidéo qui favorisent la connaissance et la transmission du patrimoine culturel immatériel
    – conception, à l’organisation, à programmation et à l’animation de fêtes qui célèbrent et transmettent les cultures maritimes et fluviales et les traditions orales et les savoir-faire populaires.

L’OPCI réalise des diagnostics et émet des propositions sur la manière de sauver, développer, valoriser et transmettre les éléments du patrimoine culturel immatériel, de la mémoire collective, les savoir-faire issus de cultures populaires…

Grâce à l’implication depuis des années des chercheurs membres de l’OPCI dans de nombreux projets, dans diverses régions françaises, l’Office peut bâtir avec les organismes demandeurs des projets se déroulant en plusieurs étapes, sur une à quatre années, tout en tenant compte des contraintes matérielles et administratives.

Vernissage de l’exposition Fantaisies Benâtaises lors des JEP 2016, réalisée dans le cadre de l’opération de collecte et de transmission de la mémoire collective de la Benâte à Corcoué-sur-Logne.

L’OPCI aide à l’élaboration de dossiers complets (argumentation culturelle, financement) et à l’intégration des démarches dans le cadre de politiques culturelles en place. Les experts de l’association peuvent accompagner les porteurs de projets dans leurs réunions avec les associations locales, les partenaires publics…

L’Office accompagne les porteurs de projet durant la réalisation de leur opération, et les conseille sur la manière de l’adapter au fil des évolutions liées à sa mise en œuvre.

L’OPCI peut aider à valoriser aussi bien la mémoire d’un quartier, d’une communauté culturelle particulière, que celle d’une entreprise souhaitant s’appuyer sur son histoire pour conforter son développement.


Les programmes de l’OPCI

Qu’est-ce qu’on entend par « programme de l’OPCI » ?
Quand un «  fait culturel  », inclus d’une façon ou d’une autre dans le PCI, retient l’attention de l’OPCI car il a besoin pour pouvoir perdurer – à l’identique, ou plus souvent différemment – d’être inventorié, étudié, sauvegardé, valorisé, transmis, l’OPCI propose à ceux qui vivent cette pratique ou/et détiennent ces savoir ou savoir-faire, et aussi à ceux qui s’y intéressent, un « programme » développant des solutions pratiques à partir d’une méthodologie basée sur l’expérience de programmes déjà réalisés par l’OPCI concernant des problématiques analogues.
Pour cela l’OPCI a bâti au fil du temps, en s’inspirant des expériences de l’association et de ses membres, de celles des «  compagnons  » formant le réseau accompagnant l’OPCI, et de celles des partenaires impliqués dans chaque projet, des « programmes » adaptés à diverses situations. Ceux-ci s’appuient sur des méthodes d’enquêtes, de mises en documentation, d’élaborations participatives de projets, d’animation et de restitutions de savoirs et de savoir-faire permettant au projet initial de devenir un « programme d’action » ou chaque étape trouve sa concrétisation.
L’OPCI est souvent à l’initiative des projets, mais parfois ceux-ci sont proposés par des partenaires qui s’inspirent de programmes déjà réalisés par l’OPCI. L’Office les met en œuvre, ou accompagne ceux qui le font. Le programme est financé le plus souvent par des structures publiques, mais aussi associatives, ou, parfois, privées ; certains sont assuré par l’OPCI sans financement extérieur, suite à un choix culturel de l’association. Chaque programme a ses partenaires : trop nombreux pour être cités, ils ne sont pas indiqués dans cet inventaire résumé.
L’ensemble des programmes présentés ici s’appuie sur l’infrastructure de l’OPCI, déclinée dans ses trois départements : Recherche et coordination scientifique, Documentation et archives (dont la gestion de la base de données RADdO), Ingénierie culturelle et accompagnement.


Quelques programmes portés par l’OPCI

  • Caractère(s) Patrimoine vivant des petites cités
    Aider au développement culturel et touristique d’une commune par et pour le patrimoine culturel
    https://caracteres-pcc.opci-ethnodoc.fr
  • Inventaire du PCI en France
    Réaliser un inventaire participatif d’une pratique, puis l’inscrire à l’inventaire national du PCI
  • La collection Patrimoine Culturel Immatériel
    Permettre la publication d’études approfondies faisant référence 
  • Les rendez-vous du patrimoine vivant
    Faire se rencontrer ceux qui oeuvrent pour que le PCI soit sauvegardé, vive et se transmette en Pays de la Loire
    https://memoires-entrelacees.fr/
  • Carnaval et festivités populaires
    Accompagner l’étude et la transmission des pratiques concernant les fêtes populaires
  • Formation initiale et continue
    Intervenir auprès d’étudiants dans les universités des Pays de la Loire et former des acteurs au patrimoine culturel immatériel
  • Accompagnement de fêtes maritimes
    Aider à la conception, l’organisation et la mise en œuvre de fêtes valorisant et faisant vivre la culture maritime
  • Cuisine Montoise
    Sauvegarder et révéler le patrimoine culinaire spécifique au Marais breton vendéen
  • Sauvegarde et transmission de la gastronomie populaire
    Révéler et organiser la transmission du patrimoine gastronomique populaire
  • Ports en chansons
    Révéler le patrimoine chanté traditionnel et populaire d’un port
  • Mémoire d’un patrimoine musical en Vendée
    Révéler puis publier exhaustivement le patrimoine chanté traditionnel et populaire d’un terroir de Vendée
  • Trophée Capitaine Hayet
    Un concours national de chants de marins
  • Cahiers Répertoire musical joué en Vendée
    Donner aux écoles de musique de quoi se constituer un répertoire traditionnel issu de la mémoire populaire des Vendéens
  • Editions à tirage limité
    Donner accès à des connaissances et faciliter la vulgarisation d’études d’érudits locaux
  • Comme toujours, TV Vendée
    Faire connaître au grand public le PCI de Vendée et ses acteurs
  • Animations et spectacles
    Faire vivre les traditions orales
  • Expositions itinérantes
    Faire connaître des savoir-faire portés par la mémoire collective
  • Itinéraires balisés
    Permettre à la mémoire collective locale d’être popularisée au fil de lieux liés à des faits historiques, anthropologiques, environnementaux…
  • Patrimoine nautique, avec la fondation Bénéteau
    Patrimonialiser l’histoire du nautisme : de la gestion à la valorisation des archives
  • Accompagnement de projets sur le PCI et la mémoire collective locale
    Accompagner des associations dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un de leur projet culturel
  • Outils numériques au service du PCI et de la mémoire collective
    Bénéficier des outils numériques de sauvegarde des données, de documentation et de vulgarisation mis en place par l’OPCI

Quelques projets conçus et accompagnés par l’OPCI

  • Mousig Bihan : transmission du patrimoine oral maritime dans le Golfe du Morbihan, avec le Parc régional, Vannes agglomération, le Conservatoire de musique de Vannes (2016-2017)
  • Accompagnement d’Escale à Sète : coordination de la programmation musicale, concours de chant de marins (Trophée Hayet), organisation de colloques (éditions 2016 et 2018)

Mémoire et patrimoine de Saint-Aignan de Grand-Lieu dans le cadre du programme Rives de Grand Lieu (2016-2019)
Enquête sur le savoir-faire des pêcheurs du lac de Grand Lieu (2015) Sauvegarde et valorisation de la tradition de chants de labour en Bocage Vendéen (2009 /2013) ; Valorisation de la tradition chantée du Pays de Caux (Haute-Normandie) (2011 / 2013) ; Opération « Mémoires en chantier » à Concarneau (2012 / 2014) ; Enquête et valorisation de la mémoire des travailleurs de la “Manu” à Trélazé (49) (2012-2014) ; Elaboration d’un dossier d’inventaire sur l’art des sonneurs de trompe en vue d’une inscription à l’Unesco (2014- 2015) ; Elaboration d’un dossier d’inventaire sur la tradition du “bouquet provincial“ en vue d’une inscription à l’Unesco (2014- 2015).