L’Office pour le Patrimoine Culturel Immatériel

Implanté dans le marais Breton-Vendéen, OPCI-Ethnodoc œuvre à la connaissance et la valorisation du patrimoine culturel immatériel. L’Office accompagne ou porte des projets à l’écoute de la demande sociale de patrimoine qui s’exprime au sein des territoires.

L’Office pour le Patrimoine Culturel Immatériel (OPCI) est une association, reconnue d’intérêt général, de recherche, de coopération technique et d’expertise pour la sauvegarde, l’inventaire et la transmission du patrimoine culturel immatériel (PCI).

L’Office, à but non lucratif, mène des actions pour ses membres et partenaires en Pays de la Loire auprès des territoires, associations, et sur le territoire national auprès de fédérations (FCF France, FITF, réseau des Petites cités de caractère…) ou encore de fondations (Fondation d’entreprise Bénéteau)

L’association OPCI réunit des acteurs, publics et privés, œuvrant à la transmission du patrimoine vivant, via des projets de recherche et d’action culturelle et via son centre de ressources EthnoDoc.


Les activités de l’association se répartissent en trois pôles : ingénierie culturelle, recherche PCI, gestion du centre de documentation et d’archives ethnographiques. Via l’interaction de ces trois pôles, l’Office cherche à entretenir une dynamique ingénierie-recherche-documentation. Une collecte d’archive s’inscrit autant dans un processus scientifique que d’ingénierie de projet, de même, une recherche implique toujours une logique de projet culturel autant qu’un volet documentaire. Enfin, un projet d’ingénierie de projet ne fonctionne jamais uniquement pour lui même.

L’activité d’ingénierie et accompagnement de projets culturels amène l’Office à :

  • Accompagner les territoires dans la prise en compte du patrimoine culturel immatériel dans leur politique de développement culturel et touristique, par l’écoute de la demande de la population, l’identification d’éléments du patrimoine immatériel, l’écriture de programmes incluant : enquêtes ethnographiques, traitement archivistique, valorisation, étude de positionnement et d’axes identitaires.
  • Ecrire et mettre en oeuvre avec des organisations nationales des programmes dédiés à l’inventaire et à la valorisation du patrimoine culturel immatériel de leurs membres : Fédération des festivals, carnavals et fêtes de France, Fédération internationale des trompes de France, réseau des Petites cités de caractère de France©, Fondation d’entreprise Bénéteau (valorisation du patrimoine archivistique et de la culture nautique)…
  • Apporter conseil et accompagnement méthodologique aux associations membres de l’OPCI en région Pays de la Loire dans la prise en compte du PCI ou l’étude et la valorisation du patrimoine mémoriel.
  • Accompagner les organisateurs de festivités maritimes dans la valorisation du patrimoine culturel immatériel ou la création d’événements maritimes eux-mêmes.
  • Mettre en oeuvre et réaliser des actions de valorisation du patrimoine culturel immatériel :
    – expositions à destination du grand public
    – édition d’ouvrages, recueils et supports audio et vidéo qui favorisent la connaissance et la transmission du patrimoine culturel immatériel
    – conception, à l’organisation, à programmation et à l’animation de fêtes qui célèbrent et transmettent les cultures maritimes et fluviales et les traditions orales et les savoir-faire populaires.

Son activité scientifique se traduit actuellement dans plusieurs actions :

  • La réalisation de travaux de recherche visant la connaissance et la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.Ces travaux reposent sur des enquêtes de terrain approfondies qui conduisent à la rédaction de rapports et de fiches d’inventaire. L’examen des résultats de ces recherches par les experts du ministère de la culture sont un préalable à l’inscription des manifestations étudiées dans « l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France ».
  • L’organisation et la participation à des séminaires, journées d’étude et colloques. Ces évènements constituent des temps d’échanges privilégiés qui permettent aux chercheurs et aux experts patrimoniaux de croiser leurs regards à propos des enjeux, des méthodes et des résultats des recherches sur le patrimoine culturel immatériel. Ces manifestations donnent lieu à des publications consultables. 
  • L’animation d’un réseau de chercheurs académiques, d’ethnographes professionnels et amateurs. Ce réseau inclus les habitants et les décideurs des territoires concernés par les projets dans la mesure où ils participent à la production du savoir (par des collectes de témoignages, d’objets, photographies, films, la rédaction de fiches d’inventaire et la contribution à diverses actions de médiation).

Sur le plan de la documentation du patrimoine culturel immatériel, OPCI-Ethnodoc :

  • Conserve des fonds matériels particulièrement riches rassemblés grâce aux enquêtes ethnographiques des associations Arexcpo (depuis 1973), Ethnodoc (depuis 1998), OPCI (depuis 2009), et des dépôts de nombreux chercheurs et collecteurs en Vendée, Pays-de-la-Loire et ailleurs en France.
  • Met à disposition des acteurs, chercheurs, étudiants et du public un centre de ressources.
  • Accompagne les acteurs dans le processus de gestion globale de leurs archives à caractère ethnographique : encadrer juridiquement les dépôts et collectes, numériser, documenter, recevoir, conserver, communiquer, restituer…
  • Assure la gestion du Réseau des Archives et Documentation de l’Oralité (RADdO) qui regroupe des dizaines de bases de données concernant les patrimoines culturels populaires, et en premier lieu le patrimoine oral.

OPCI-EthnoDoc est à l’initiative de deux projets de développement en réseau pour la prise en compte du patrimoine culturel immatériel : la création d’un centre régional de ressources du patrimoine vivant et une labellisation ethnopôle, en lien avec la Région Pays de la Loire, la DRAC, le Département de la Vendée, les universités et acteurs du patrimoine régional.


Historique :

  • L’Office résulte de la fusion en 2016 des associations OPCI et EthnoDoc. Christophe Aubineau a succédé à la présidence de l’association, en 2017, à l’ethnographe Jean-Pierre Bertrand, cofondateur des associations OPCI, EthnoDoc et Arexcpo.
  • L’OPCI a été créé à Nantes en 2009 par une trentaine de chercheurs-collecteurs reconnus, menant des actions notamment dans l’ouest de la France (Normandie, Bretagne, Vendée, mais aussi en Savoie, en Languedoc…), afin de faire profiter aux structures qui le souhaitent de leur expérience pour mener des projets sur le patrimoine culturel immatériel s’appuyant sur les témoignages des personnes-ressources et intégrant une forte dimension participative dans la valorisation de la culture populaire.
  • Depuis 2011 travaille à l’Office, au bureau de Douarnenez, le chercheur-collecteur-musicien Michel Colleu, connu, notamment, pour avoir longtemps dirigé les publications ethnologiques de la maison d’édition Le Chasse-Marée.
  • Créée en 1998 en tant que section de l’Arexcpo, association menant depuis 1970 la collecte et faisant vivre les traditions du Marais-breton vendéen, et plus largement de la Vendée, EthnoDoc est devenue en 2005 une fédération d’associations, principalement de Vendée, se consacrant aux traditions et aux patrimoines populaires.
  • Avec des experts et le CNRS LACITO, l’association a créé, gère et développe depuis 2008 un réseau de bases de données ethnographiques en ligne (RADdO)
  • Depuis 2017, en lien avec la Région Pays de la Loire, service du patrimoine et de l’inventaire, la DRAC Pays de la Loire et le Département de la Vendée, l’Office travaille à la création de la Maison régionale des patrimoines vivants, centre régional de ressources du PCI.

Fonctionnement :

Depuis 2016, l’association OPCI regroupe des structures membres et des « compagnons » individuels, répartis en quatre collèges :

  • le collège des 7 associations fondatrices d’EthnoDoc en 2005,
  • les Compagnons de l’OPCI », adhérents individuels qualifiés dans tous domaines liés au PCI, et représentant tous types d’approche et d’expériences,
  • le collège des associations, composé pour partie des associations fondatrices d’EthnoDoc, regroupant des associations vouées à l’étude et à la valorisation des patrimoines populaires (associations à l’origine de Vendée ou d’autres département des Pays de la Loire, mais pouvant être implantées dans d’autres régions),
  • le collège des partenaires, représentants des structures publiques apportant un financement de mise en place/de fonctionnement de l’Office.
  • Les ressources de l’association proviennent des cotisations de ses membres, des missions qu’elle réalise, de subventions publiques et de dons. L’OPCI bénéficie du soutien de la DRAC des Pays de la Loire, de la Région des Pays de la Loire et du Département de la Vendée. Le siège social se trouve au Perrier (Vendée).

Status de l’OPCI


Membres de l’OPCI


L’équipe de l’OPCI