Transmission du patrimoine oral dans une grande fête maritime

Les grandes fêtes maritimes sont un moyen de transmettre et de valoriser un patrimoine oral riche

Dans les années 1980, le Chasse-Marée invente en Bretagne des fêtes d’ampleur nationale rassemblant des bateaux traditionnels et centrées sur le patrimoine maritime. Quarante ans plus tard, elles existent toujours mais la vision du patrimoine « immatériel » qu’elles proposent est variable. Ces imposantes fêtes populaires constituent pourtant un enjeu majeur de valorisation et de transmission des patrimoines et des savoir-faire des milieux fluviaux et maritimes.

Depuis dix ans, l’OPCI a conseillé et a participé à des fêtes maritimes tant dans des ports de l’Atlantique (Vannes, Semaine du Golfe) que dans d’autres de la Manche (Boulogne, et fête à venir à Fécamp) ou de Méditerranée (Escale à Sète), et l’Office compte parmi ses membres des acteurs majeurs des fêtes des décennies précédentes.

Regard sur des manières de faire connaître les savoir-faire, de valoriser le patrimoine oral, le patrimoine chanté, le sens marin dans les fêtes maritimes d’aujourd’hui, à l’heure ou certaines d’entre-elles pensent qu’il est nécessaire, pour attirer du public, de ne plus mettre ces thématiques en première ligne pour les faire perdurer.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com